5 questions à Laurent Cruel

Pour en savoir plus sur le lauréat du concours
Laurent Cruel a remporté le premier prix du concours « Des nouvelles pour voyager » avec sa nouvelle loufoque et dynamique Y en aura pas pour tout le monde.

Laurent a subi dès l’enfance une double influence : imaginative par sa mère et humoristique par son père. Depuis, il navigue entre ces deux univers et ça tombe bien, il habite sur une péniche, qu’il a transformée en théâtre : le Story-Boat. Il aimerait émouvoir, faire réfléchir, changer le monde. Le plus souvent, il fait juste marrer. 
 
Rencontre…
 
1.Vous avez participé au concours de nouvelles #EcrisMoiUnEPOINTS.  Pourquoi ? Quelle a été votre motivation ?
Je venais de lire Première personne du singulier de Patrice Franceschi que j'avais adoré et je suis tombé par hasard sur ce concours pour lequel il était président du jury. Vu que je ne voyage jamais, je me suis dit que le thème était un défi pour moi et je me suis lancé. 
 
2.Depuis quand écrivez-vous ? Avez-vous un rituel d’écriture en particulier ?
J'écris depuis deux ans. Je me suis inscrit à un atelier d'écriture et ça a réveillé une envie que j'avais depuis toujours. Les rituels me font un peu peur. C'est trop sérieux pour moi. En général je me mets devant mon ordinateur, j'ouvre mon fichier et je joue la montre en allant sur les réseaux sociaux. J'écris deux ou trois lignes de temps en temps pour éviter de culpabiliser, je corrige un mot et à un moment donné, je me rends compte que je suis parti dans mon histoire.
 
3.Dans Y en aura pas pour tout le monde et 34 il est question du rapport aux livres et à la littérature. Pourquoi avoir choisi ce thème en particulier ?
J'aime bien les mises en abyme ou l'idée que les livres ne sont pas figés, qu'ils ne racontent pas la même chose à tout le monde et qu'on peut les percevoir différemment selon le moment où on les lit. Quand je vois quelqu'un qui lit le même livre que moi, j'ai toujours envie de regarder par-dessus son épaule pour vérifier que l'histoire est la bien la même. 
 
4.Quelles sont vos influences littéraires ? Un récent coup de cœur à recommander à nos lecteurs ?
J'aime beaucoup Haruki Murakami, Pat Conroy, David Foenkinos, Israël Horovitz ou Slawomir Mrozek. J'ai découvert récemment Etgar Keret et j'aime beaucoup son humour. Mon dernier coup de cœur est Dis-lui que je l'attends de Takuji Ichikawa.
 
5.Dans les transports, en attendant le médecin, à la terrasse d’un café… Où lisez-vous ? 
Je lis surtout dans les transports en commun. J'ai la chance d'habiter en banlieue et le moindre trajet prend au minimum 45 minutes. Il m'arrive de faire exprès un détour pour pouvoir finir mon livre. 
 
 
Sur ePoints, lisez Y en aura pas pour tout le monde et 34 de Laurent Cruel. 
Article suivant

Les nouveautés de mai

Des nouvelles pour voyager
En mai, voyagez comme il vous plaît !