Les nouveautés de décembre

Passez les fêtes avec ePoints !
ePoints sous tous les sapins !

On a pris de l’avance sur Noël cette année… On avait envie de vous gâter !
Alors on a fait le plein de nouveautés pour décembre. Au programme, des nouvelles sur le thème de Noël et de l’enfance d’auteurs comme Marcus Malte, Caryl Férey, Olivier Adam ou Paul Fournel.
Tour d’horizon du programme du mois…
 
Cache-Tampon de Paul Fournel, 10 minutes de lecture
Qui, de la grande ou de la petite, s’amusera le plus ? Quand la vieille dame de la « Grande Maison » demande à rencontrer la jeune Maline, celle-ci est intriguée. Et un peu inquiète. Que lui veut-on ? Voilà une bien étrange mission. La petite, pourtant, s’y adonne avec tout son cœur, et le jeu devient bientôt une tradition à laquelle elle ne dérogerait pour rien au monde.
Un joli récit d’amitié entre générations, plein de malice et de tendresse.
 
Sous la neige d’Olivier Adam, 15 minutes de lecture
Cette nuit, elle connaîtra l’heure où tout bascule. Un moment de solitude absolu. Car la narratrice le sait, son père va mourir. Comment, dès lors, pourrait-elle trouver le sommeil ? Au chevet du malade, comme auprès de sa mère, elle ne peut trouver la tranquillité. Mieux vaut sortir. Marcher, s’étourdir. Mais à chaque pas, les souvenirs surgissent. Comment accepter que l’autre, bientôt, ne sera plus ?
Un texte vibrant d’amour filial.
 
L’Échappée de Caryl Férey, 20 minutes de lecture
Passer les fêtes de fin d’année sur un catamaran dans les îles Grenadines ? À première vue, une proposition des plus séduisantes. Mais qui dénote un optimisme à toute épreuve si l’on a une mère qui ne sait pas nager, une fille malade en bateau et une belle-sœur qui a peur en avion… Et si par malheur le beau temps n’est pas au rendez-vous, l’optimisme frise l’inconscience. Que restera-t-il de ces vacances qui promettaient d’être idylliques ?
 
Frère et sœur de Rainer Maria Rilke, 60 minutes de lecture
Après le décès tragique de son mari, Mme Wanka arrive à Prague avec ses deux enfants, Zdenko, 20 ans, et Louisa, 18 ans. Un monde nouveau s’ouvre alors aux deux jeunes gens. Mais tandis que Louisa connaît encore les peurs de l’enfance, son frère, étudiant en médecine, s’affirme. Très vite, il se mêle à la jeunesse tchèque nationaliste. Un engrenage qui ne se révélera pas sans danger. Au prix de nouvelles épreuves, Louisa devra alors mûrir pour devenir une femme.
Un récit plein de finesse sur les tumultes du passage à l’âge adulte.
 
Conte de Noël de Guy de Maupassant, 10 minutes de lecture
Cet hiver-là ne devait ressembler à aucun autre. Un froid d’une rigueur implacable règne sur la Normandie, paralysée sous son manteau de neige. Bientôt, les langues vont bon train. Un tel fléau ne saurait être naturel. Et la femme du forgeron, de quel mal est-elle soudain saisie ?
Un conte de Noël qui n’a rien d’enchanteur.
 
Histoire d’un casse-noisette d’Alexandre Dumas, 135 minutes de lecture
Inspiré par Hoffmann, Alexandre Dumas charme le lecteur avec ce conte dans la plus pure tradition de Noël et qui connut une renommée mondiale, grâce au ballet de Tchaïkovski. Les aventures et les rêveries de la jeune Marie, amoureuse de son casse-noisette, enchantent la période des fêtes en rendant à chacun son âme d’enfant.
Un classique plein de féerie à savourer seul ou en famille.
 
 
Le Fils de l’étoile de Marcus Malte, 40 minutes de lecture
Des événements bien mystérieux se déroulent au château qui accueille la traditionnelle colonie de vacances. L’an dernier, une chambrée avait dû être hospitalisée, victime d’une intoxication à l’amanite phalloïde. Un mort. Cette année, c’est une monitrice qui disparaît sans laisser de trace. Y aurait-il un lien entre les deux ? Quel point commun entre ces adolescents peu sympathiques et la jeune femme… diablement antipathique ?
Un récit en clair-obscur, bien éloigné des paradis de l’enfance.
 
L’Oncle Félix de Jean-Marie Blas de Roblès, 30 minutes de lecture
« La vie est une danse, et qui ne la danse pas est un idiot ». Voilà quel pourrait être l’adage du vieux Félix. Cet homme infiniment bon a en effet connu bien des malheurs au cours de son existence, mais, toujours, le goût du bonheur l’a emporté sur l’adversité. Comme une soif de vivre inextinguible. Alors quand le sort frappe une nouvelle fois le vieux pêcheur, c’est le désarroi au village. Mais Félix, égal à lui-même, va encore forcer l’admiration.
Un récit lumineux.
Article suivant

4 questions à Patrice Franceschi

Comment écrire une nouvelle ?
Les conseils avisés du lauréat du Goncourt de la nouvelle 2015