Les nouveautés de février

ePoints sous la neige !
Lectures au coin du feu !

Sept nouveaux livres viennent enrichir le catalogue ePoints en février. Ce mois-ci nous vous proposons un nouveau Mankell, La vie privée du Dr Betriu de Manuel Vázquez Montalbán et, Saint-Valentin oblige, quelques nouvelles sur l’amour dont un bel échange de lettres en Victor Hugo et Juliette Drouet.
Tour d’horizon…
 
Victor Hugo et Juliette Drouet. Je souffre trop, je t'aime trop, Olivier et Patrick Poivre d’Arvor, 30 minutes de lecture
Qui mieux qu’un écrivain peut raconter une grande histoire d’amour ? Bien souvent, il exprime au plus juste les infinies nuances du sentiment, dans ses œuvres mais aussi, de manière parfois spectaculaire, dans sa correspondance. Témoins ces billets intimes entre Victor Hugo et Juliette Drouet, sa maîtresse pendant cinquante ans. Des lettres écrites fidèlement à chaque anniversaire de leur rencontre, et qui conservent jusqu’au bout le souffle de la passion et la douceur de la tendresse.
 
L’Homme sur la plage, Henning Mankell, 35 minutes de lecture
Göran Alexandersson ? Un homme sans histoire, apprécié de tous ceux qui le connaissent. Dès lors, son décès soudain à l’arrière d’un taxi doit résulter d’une mort naturelle. Un AVC sans doute. Voilà ce à quoi songe Kurt Wallander, quand les résultats de l’autopsie tombent et le laissent sans voix : il ne peut s’agir que d’un suicide… ou d’un meurtre. Et les indices sont bien minces pour tenter de découvrir qui pouvait avoir intérêt à faire disparaître Alexandersson. Alors ? S’avouer battu n’est sûrement pas dans les habitudes du célèbre commissaire, qui traquera la vérité sans relâche.
 
Le Vendeur de kiwis, Marie Desplechin, 20 minutes de lecture
C’est l’histoire d’une relation sans lendemain, assumée… ou presque. Car en confiant l’aventure qu’elle a eue avec un vendeur de kiwis à l’une de ses amies, la narratrice ne peut s’empêcher de chercher à y voir une « minuscule histoire d’amour ». Une façon de se dédouaner ? Car pourquoi cette passade, cette absence de sensibilité ? Pourquoi avoir fait croire qu’elle était une femme sans attaches ? Pas sûr qu’elle ait vraiment la réponse. Mais cette expérience lui aura au moins appris une chose : jouer avec les sentiments n’est pas sans conséquence…
 
Le Père-Lachaise, Zoyâ Pirzâd, 35 minutes de lecture
Taraneh habite à Téhéran, où elle travaille dans une agence de voyages. Jeune femme sérieuse, fiancée au respectable mais bien peu joyeux monsieur Naghavi , elle rencontre l’amour en la personne de Morad, un jeune écrivain. Cet homme affable et gai n’a qu’un défaut : sa trop grande distraction. Mais est-ce une raison pour ne pas l’épouser ? Au fil des premières années de leur mariage, Taraneh va mûrir, et découvrir toutes les facettes que peut revêtir le sentiment amoureux. Joie, inquiétude, effort, tendresse, incompréhension. Un joli texte sur le couple, ses forces… et ses fragilités.
 
En attendant passer le corso, Walter Benjamin, 10 minutes de lecture
Ce serait un leurre de croire que ce texte, parce qu’il est l’un des rares écrits de fiction que nous ait laissés Walter Benjamin, consiste seulement en une description brillante du carnaval niçois. Certes, le narrateur regarde passer le corso en ce jour de Mardi gras – mais pas en simple spectateur amusé, comme la foule qui suit les chars. Pour lui, cette manifestation publique est l’occasion de nouvelles réflexions sur l’art du divertissement, et les déguisements chatoyants se révèlent autant de symboles à décrypter...
 
Faxelange ou les torts de l’ambition, Sade, 40 minutes de lecture
Monsieur et madame de Faxelange chérissent depuis toujours leur fille unique et souhaitent tout naturellement la marier à un bon parti. Ils croient bientôt l’avoir découvert en la personne du baron de Franlo, un étranger présenté par une connaissance… Éblouis par les richesses de ce dernier, ils font peu de cas de l’amour sincère de monsieur de Goé, pourtant de leur parenté, et l’éconduisent. Leur fille accepte le mariage. Pour le meilleur ou pour le pire ?
 
La vie privée du Dr Betriu, Manuel Vázquez Montalbán, 30 minutes de lecture
Tomás Betriu, professeur d’université au savoir époustouflant, mène une vie bien réglée, sans grande fantaisie. Pas la moindre aspérité semble-t-il chez cet homme, qui suscite par là-même tout autant l’admiration qu’un léger ennui… ou un brin d’agacement. Jusqu’au jour où on le surprend légèrement ivre lors d’une soirée. Peu à peu, le voile se déchire, pour laisser apparaître un tout autre personnage. Ses collègues n’auront alors de cesse qu’ils puissent répondre à cette question : qui est vraiment le Docteur Betriu ?
 
Belle, née au soleil, Jean-Jacques Fdida, 15 minutes de lecture
De la Corse à la Chine en passant par l’Europe de l’Est, ces cinq contes issus de différentes traditions du monde rassemblent des histoires d'amour émouvantes ou drôles, souvent pleines de sagesse. Des histoires qui renvoient toujours un tant soit peu à celles que nous vivons ou rêverions de vivre. Des mots du cœur tels qu'inlassablement nous aimerions en entendre.
Article suivant

3 questions à Vincent Ravalec

Pour en savoir plus sur l’auteur…
Vincent Ravalec est né en 1962.