Les nouveautés de mars

Lectures de printemps
Le mois des femmes…

Cinq nouveaux textes viennent enrichir le catalogue ePoints au mois de mars. Les femmes sont à l’honneur ce mois-ci. Découvrez une nouvelle inédite de Dominique Sylvain, un joli texte de Robert Musil et des poèmes de Alfred de Musset dans Si j’étais femme.
Tour d’horizon…
 
La Dernière page de Dominique Sylvain, 20 minutes de lecture
Pas moins de soixante-dix livres de la librairie Les Mots doux et fous se sont vu privés de leur dernière page en quelques jours, victimes d’un « Arracheur » aussi énigmatique qu’efficace. Justin s’interroge : qui peut avoir intérêt à agir de la sorte ? un concurrent malveillant ? un fou ? à moins qu’il ne s’agisse d’une simple plaisanterie de potache ? Le voici sur ses gardes, prêt à soupçonner tout aussi bien un vénérable docteur à la retraite qu’un ami de longue date… Grâce à l’aide d’Adam, le jeune homme qui voudrait tant apprendre à lire sans se laisser submerger par ses émotions, le mystère sera bientôt levé… À la plus grande surprise de Justin !
 
Grigia de Robert Musil, 35 minutes de lecture
Alors que sa femme est partie en cure avec leur enfant malade, Homo accepte de participer à une tentative de réouverture d’anciennes mines d’or dans une vallée alpine reculée. Une forme de parenthèse, qu’il semble toutefois avoir recherchée, alors que sa vie semble à la croisée des chemins. Subjugué par la beauté du monde qui l’entoure comme par son altérité, Homo tombe bientôt amoureux de Grigia, une paysanne. Une passion tragique, même s’il ne le soupçonne pas encore.
 
Si j’étais femme de Alfred de Musset, 15 minutes de lecture
Elles s’appelaient Julie, Pépa, Laure, et bien sûr George Sand. Elles étaient françaises ou andalouses. Elles ont fait battre le cœur du poète, il les a immortalisées sous sa plume. Voici ici repris une quinzaine de poèmes de Musset, dédiés à des femmes. Souvent jugés trop légers par les pairs de l’artiste, ils témoignent pourtant d’une réelle volonté de comprendre l’autre, jusqu’à se fondre en lui – ou bien plutôt en elle.
 
Tête de mule de Marie-Ange Guillaume, 10 minutes de lecture
Tête de mule… Quel autre qualificatif employer pour désigner Louise, vieille dame de 92 ans, qui régit son monde à la baguette depuis son 1,56 mètre ? Seulement voilà, son monde s’est bien rétréci, depuis que l’âge la cantonne dans son appartement du sixième étage. Heureusement qu’il y a Bernard, le facteur fidèle, qui ne manque jamais de lui apporter ses provisions en plus de son courrier. Mais ce matin, Bernard a une mauvaise nouvelle…
 
Le Manuscrit de Ambai, 35 minutes de lecture
Ce soir, une invitation attend Chentamarai. Un courrier du comité en charge de la journée commémorative organisée en l’honneur de son père, le poète Muttukumaran, à l’occasion de la sortie de ses œuvres complètes. Ira-t-elle ? Perdue dans ses souvenirs, la jeune femme repense à l’histoire de ses parents : la belle et talentueuse Tiru, éditrice et professeur d’anglais à l’université, amoureuse d’un poète estimé, homme cultivé, mais ruiné par l’alcool. Au sein même de leur couple, deux visions diamétralement opposées de la femme et de son rôle dans la société indienne s’affrontent. Jusqu’au déchirement et à la cruauté. Une nouvelle percutante.
 
Article suivant

Les nouveautés de février

ePoints sous la neige !
Lectures au coin du feu !